Mac4Ever Refurb Store Guide d'achat Apple - Des conseils sur toute la gamme Apple Débuter sur Mac
Mac4Ever.com - Toute l\'actualité Apple, iPhone, iPad, iPod et Mac - Mise à jour quotidienne
Actu Dossiers Forum Photos/Podcasts Petites Annonces
Icône recherche
Annuler la recherche
3774 connectés

Les robots auront des droits, les fabricants seront exemptés de taxes

Une information à partager ? Exprimez-vous !

Modérateurs : Odibi, Bicus, FXF, Big_Mac_Tom

Message par Laurence le 17/02/17, 10:47

Le Parlement Européen a tranché : les robots auront bien des droits. Dans un proche avenir, les législateurs de l'Union seront amenés à créer un cadre juridique, comme la fixation de règles éthiques pour le développement et le déploiement des robots ains qu'une nouvelle responsabilité pour les actions des robots.

En revanche, les eurodéputés ont rejeté la proposition dite de « taxe robot » sur les propriétaires pour financer le revenu universel destiné à accompagner les travailleurs dont l'emploi a été remplacé par un robot. [NDLR : Rappelons qu'en France, par exemple, l'introduction de nouvelles technologies au sein d'une entreprise peut motiver des licenciements économiques. On aurait pu penser à un fonds en complément de la convention UNÉDIC et du mécanisme de Convention de Sécurisation Professionnelle.]

La décision de rejet a été saluée par l'industrie de la robotique (IFR), qui affirme que cela aurait nuit à l'innovation. Les fabricants pensent en effet que l'automatisation et l'utilisation de robots créeront de nouveaux emplois en augmentant la productivité. Pour cela, ils s'appuient sur le modèle de l'industrie automobile allemande, mettant en évidence une corrélation entre la densité des robots et le niveau de l'emploi.

L'auteur du rapport, Mady Delvaux, s'est déclarée déçue que les législateurs « refusent de tenir compte des conséquences négatives possibles sur le marché du travail. Ils ont rejeté un débat ouvert et tourné vers l'avenir et ont ainsi méconnu les préoccupations de nos citoyens. »

Ainsi que nous vous le présentions hier après midi, cette réglementation aura un champ d'application très large puisque la définition du robot s'entend de toute « machine physique équipée de capteurs et interconnectée à son environnement dans le but d'échanger et d'analyser des données ». Seront alors concernés les drones, les robots industriels ou hospitaliers ou encore les robots de divertissement -à l'exclusion de tout appareil militaire.


©Blade Runner

Source
http://www.mac4ever.com
Un café d'abord !
Avatar de l’utilisateur
Laurence
Vénérable Gros - Admin
 
Message(s) : 1141
Inscription : 24/10/03, 12:05
Localisation : Quelque part dans les Limbes au fond de l'eau...

Re :

Message par jbellague le 17/02/17, 11:09

Il faut que je fasse attention, j'ai commandé un Buddy... Qu'il ne prenne pas le pouvoir! lol
jbellague
Jeune Tourteau de Mac4Ever
 
Message(s) : 72
Inscription : 14/04/16, 13:17

Envoyé depuis Mac4Ever Mobile

Message par blair89 le 17/02/17, 11:28

Si les robots veulent créer un syndicat pour défendre leurs droits, je propose de le nommer Skynet (voilà ca c'est fait).
blair89
Mac4Everien confirmé
 
Message(s) : 370
Inscription : 23/08/09, 18:06

Re :

Message par Thorgal le 17/02/17, 12:10

L'idée d'une taxe sur les robots n'est pas nouvelle. Déjà au début des années 80, des syndicats de salariés la réclamaient.

Quant au discours "certes, des emplois sont détruits mais d'autres sont créés", il est un peu fallacieux. Il y a quelques mois, Foxconn voulait remplacer 300 000 de ses 400 000 salariés par des robots. Mais derrière, il ne prévoyait pas de créer 300 000 emplois (de maintenance ou autre).

Bref, le sens de l'Histoire est qu'on travaille moins, et c'est tant mieux. Ce qu'il faut, c'est organiser la société par rapport à ça : partage du travail, rémunération de base ...
mais en premier lieu, changer les mentalités.
--
MB C2D@2,4GHz 13" - PowerMac G5@1,8GHz
iPod Classic 80Go & 128 Go (SD) - iPod mini 32Go - iPod nano 5 8 Go - iPhone 4S 32Go
Avatar de l’utilisateur
Thorgal
Mac4Everien confirmé
 
Message(s) : 364
Inscription : 14/12/06, 19:23

Re :

Message par Pierre92130 le 17/02/17, 12:21


thorgal a écrit :L'idée d'une taxe sur les robots n'est pas nouvelle. Déjà au début des années 80, des syndicats de salariés la réclamaient.

Quant au discours "certes, des emplois sont détruits mais d'autres sont créés", il est un peu fallacieux. Il y a quelques mois, Foxconn voulait remplacer 300 000 de ses 400 000 salariés par des robots. Mais derrière, il ne prévoyait pas de créer 300 000 emplois (de maintenance ou autre).

Bref, le sens de l'Histoire est qu'on travaille moins, et c'est tant mieux. Ce qu'il faut, c'est organiser la société par rapport à ça : partage du travail, rémunération de base ...
mais en premier lieu, changer les mentalités.



Bravo, très bonne analyse !

Ce qui est le pire, je pense, c'est l'aveuglement dont font preuve les conservateurs réactionnaires : pour eux il faut travailler plus, supprimer non seulement les 35 heures mais aller bien au de la en supprimant toute limite au temps de travail !
C'est un discours suicidaire et irresponsable qui n'a pour seul objectif que d'augmenter encore la rentabilité du capital... Tout en gaspillant encore plus les ressources de la planète ...

Les robots seraient un grand progrès si ils étaient utilisés pour le bien être de tous ...

Pierre92130
Jeune Tourteau de Mac4Ever
 
Message(s) : 15
Inscription : 14/03/07, 16:35

Re :

Message par Kris177 le 17/02/17, 13:06

Complications pour améliorer le droits des animaux, mais alors les robots, qui font augmenter les revenus des industriels au dépend des salariés, ils en ont tout de suite...
Kris177
Jeune Tourteau de Mac4Ever
 
Message(s) : 98
Inscription : 15/09/10, 23:35

Re :

Message par Modragor le 17/02/17, 13:09

@thorgal et @pierre92130

On parle de l'industrie là ! En France le secteur secondaire concerne 20% de notre économie. Et dans ces 20% il faut intégrer le fait que la grande majorité ne peut pas être remplacé par des robots. Par exemple Le BTP est inclus dans ces 20%, et je vois mal comment un robots va remplacer un homme sur un chantier !

Donc dans tout les cas on parle de moins de 20% de notre économie qui as déjà plus énormément d'industrie ! Et celles qui sont encore là sont déjà bien robotisé en france !

pierre92130 a écrit :
Ce qui est le pire, je pense, c'est l'aveuglement dont font preuve les conservateurs réactionnaires : pour eux il faut travailler plus, supprimer non seulement les 35 heures mais aller bien au de la en supprimant toute limite au temps de travail !
C'est un discours suicidaire et irresponsable



C'est déjà le cas pour les cadres, il ne sont pas payé a l'heure mais pour une fonction, je suis pas pour généraliser ça a toute la société mais faut bien considérer que c'est un système qui existe et qui ne semble pas traumatiser ce qui en sont sujet ! Donc le coté "suicidaire et irresponsable" me semble de trop
Modragor
Mac4Everien confirmé
 
Message(s) : 172
Inscription : 28/11/13, 12:59
Localisation : Paris

Re :

Message par KLAI2-12 le 17/02/17, 13:13

Vastes débats en perspective.... L' avantage des robots c'est qu'ils n'auront jamais à donner leur avis, enfin pas en version 2.0 mais le jour où ils pourront s'exprimer je pense qu'on aura du soucis à se faire. :twisted:
KLAI2-12
Docteur ès Mac4Ever
 
Message(s) : 836
Inscription : 14/08/14, 22:51

Envoyé depuis Mac4Ever HD pour iPad

Message par Tj971 le 17/02/17, 14:42

Mais oui. Regardez où en est l'emploi en France, avec les 35h et les innombrables protections dont jouissent les salariés. Et comparez avec un pays qui marche, la Suisse, au hasard. Ça ne percute décidément pas ? Demandez-vous alors pourquoi 175000 personnes, dont une très grande partie de Français, traversent tous les jours la frontière pour venir se faire honteusement exploiter en Suisse ?
En réalité, moins l'Etat intervient, mieux la société se porte. C'est une question de responsabilité individuelle, qui déteint sur chaque aspect des membres d'une société.
Tj971
Mac4Ever's Killer
 
Message(s) : 1779
Inscription : 07/02/10, 13:56

Re :

Message par fluorgasmic le 17/02/17, 14:43

Taxer ferait en effet fuir les entreprises dans un contexte européen disparate. Par contre, Je m’interroge sur une vision à très long terme.

En effet, considérant que la financiarisation des entreprises (depuis les années 80) et la crise systémique de 2007/2008, le bénéfice capté par cette finaciarisation ne s’est pas réparti « équitablement » (sans parler de la privatisation des profits et de la mutualisations des risques cfr subprimes). Avant la finance n’était qu’un outil au service du « travail » unique facteur de création de la valeur. Désormais, c’est le travail qui est au service de l’actionnariat. La valeur est passée du travail au « capital ». Or Ce capital est toujours capté par « les mêmes » et le gap augmente sans cesse entre super riches et super pauvre, avec une réduction de la classe moyenne.

De plus, avec l'automatisation et l'IA on observe un changement radical dans l’organisation de la fonction de « production ». D’habitude la production, c’est du capital avec du travail. Aujourd’hui on voit apparaitre une part nouvelle de « valeur capital » (qui le travail produit par de l’IA ou de l’automatisation) avec un déclin fort du travail peu qualifié et une montée en flèche du travail très qualifié.

Si on ajoute a cela, la destruction d’emplois et qu’on n'aborde pas le problème de qualification sur le long terme (où les emplois sans qualification sont détruit, et où des postes hautement qualifiés sont créés) la question c'est pouvons nous tous devenir "complémentaire" à la machine ou ingénieurs et en avons tous la capacité ? Poser la question c’est déjà un peu y répondre je pense. (Sans compter que il n'y aura pas que le secteurs peu qualifié touchés -une fois la barrière du cognitif franchi dans le développement d'IA- certains prédisent que des métiers spécialisés très qualifiés comme des radiologues par ex, n'existeront plus dans moins de 30 ans.)

Comment va-t-on donc continuer à faire tourner l’économie si on a plus de sources de revenus découlant d’un emploi pour acheter des bien et/ou services produits par des machines à une cadence frénétique ?

Déjà aujourd’hui pour « stimuler » la consommation, les entreprises finissent par devoir détruire elle-mêmes leurs innovations, soit en en « trouvant » toujours de nouvelles, ou bien par des processus d’aide comme la prime à la casse par exemple. (et encore sans même aborder les problèmes de l'impact environnemental niveau déchets et de la gestion des ressources)

Si quelqu'un est calé en économie et sur le thème de l'automatisation/ubérisation, je veux bien une réponse :-)
Dernière édition par fluorgasmic le 17/02/17, 15:29, édité 3 fois.
fluorgasmic
Jeune Tourteau de Mac4Ever
 
Message(s) : 58
Inscription : 07/10/07, 13:27

Re :

Message par sam110389 le 17/02/17, 14:50

En France ils vont bien pondre une loi pour que les robots aient un mode "grève" qui s'active de façon aléatoire et pour une durée indéterminée et qu'un pourcentage de chaque vente de robot subventionne les syndicats.

sam110389
Mac4Everien confirmé
 
Message(s) : 289
Inscription : 17/09/09, 18:56

Re :

Message par Modragor le 17/02/17, 17:36

fluorgasmic a écrit :
Comment va-t-on donc continuer à faire tourner l’économie si on a plus de sources de revenus découlant d’un emploi pour acheter des bien et/ou services produits par des machines à une cadence frénétique ?



Interessant ton paragraphe, même si pour moi travail et capital ne sont que les deux faces d'une même pièce. Je dois avouer que je ne te suis pas quand tu dit que c'est le travail qui est au service de l'actionnariat. En réalité ça dépend de la santé de l'entreprise. Si il y a des bénéfices, alors oui j'entrevois peut être ce que tu veux dire, mais en cas de pertes c'est le travail qui mange le capital.

La finance par exemple reste un outil sur le marché primaire ( en bourse ) mais est un objets de spéculation sur le marché secondaire ( toujours en bourse ) mais personne irait sur le marché primaire si le secondaire n'existait pas ( car ça reviendrait a abandonner son argent )

Pour ta question faut considérer que selon l’Insee, la France compte 6,3 millions d’ouvriers 2016, soit 20,5 % de la population active alors que en 1970 c'était 40%, mais l'économie na pas bondi de 20% de chômage. Tout les ouvriers ne disparaitrons pas à mon avis. et dans tout les cas on arriverait a 30% de chômage. Ca poserait énormément de problème, mais on est loin d'une société ou le travail n'existe pas !
Si les machines surproduisent, alors le coup unitaire des produits diminueront, et si le seuil de rentabilité bascule, ça sera la faillit de certains usines jusqu'à ce que l'offre se réduise pour que les prix soient rentable pour les usines survivantes !
Modragor
Mac4Everien confirmé
 
Message(s) : 172
Inscription : 28/11/13, 12:59
Localisation : Paris

Re :

Message par fluorgasmic le 17/02/17, 18:06

modragor a écrit :Interessant ton paragraphe, même si pour moi travail et capital ne sont que les deux faces d'une même pièce. Je dois avouer que je ne te suis pas quand tu dit que c'est le travail qui est au service de l'actionnariat.


Pardon, j'aurai du être plus précis. Bien sur que actionnariat et travail sont liés, mais ici je voulait faire observer que la financiarisation entraîne une transformation des pratiques de gouvernance, globalement au détriment des salariés et de l'investissement, et ce, en faveur des actionnaires. Signe de cette évolution, les entreprises françaises ont distribué 85 % de leurs bénéfices en dividendes en 2012, alors qu'à la fin des années 1980 ce chiffre était de 30 %. Autre exemple frappant : en 2013, les entreprises du CAC 40 ont augmenté la distribution de dividendes alors que leurs profits diminuaient.

modragor a écrit :La finance par exemple reste un outil sur le marché primaire ( en bourse ) mais est un objets de spéculation sur le marché secondaire ( toujours en bourse ) mais personne irait sur le marché primaire si le secondaire n'existait pas ( car ça reviendrait a abandonner son argent )


En effet mais les grandes entreprises cotées en bourse font désormais face à la
pression des actionnaires, qui exigent une rentabilité à court terme de leur capital.
Or, on fait face, d'un côté à l'évolution des rapports capital-travail par rapport aux pratiques de gouvernance et de l'autre, une diminution du "travail" en terme de "ressource humaines" par l'automatisation.

Pour résumer mon propos en bref : il y a de moins en moins d'argent pour rétribuer le salariat et de moins en moins de jobs (même si il y en aura encore).

Une étude de Deloitte disait qu'il y avait eu davantage de postes créés que détruits au cours des 25 dernières années, les avantages de l'automatisation (gains de productivité, prix plus bas, salaires plus élevés) ayant permis d'engendrer de nouveaux emplois. MAIS une étude (volontairement alarmiste) du cabinet Roland Berger dit que depuis 2002 la tendance s'inverse (plus d'emplois détruit que créé). Ils émettent l'hypothèse qu'en 2025, 20% des tâches seront automatisées et plus de 3 millions d'emplois seront détruits. Soit 18% de la population au chômage.

En bref, l'avenir ne me semble pas un long fleuve tranquille quand je vois comment ces problèmes à long terme semblent si peu anticipés par nos dirigeants.
fluorgasmic
Jeune Tourteau de Mac4Ever
 
Message(s) : 58
Inscription : 07/10/07, 13:27

Re :

Message par ziggyspider le 17/02/17, 19:16

Je trouve anormal qu'un robot ne paye pas les charges sociales de l'emploi qu'il supprime …
Jusqu'où trop loin peut-il aller ?
Avatar de l’utilisateur
ziggyspider
Mac4Ever's God
 
Message(s) : 2410
Inscription : 02/11/07, 10:06
Localisation : Gagny

Re :

Message par Pierre92130 le 17/02/17, 22:29


modragor a écrit :@thorgal et @pierre92130

On parle de l'industrie là ! En France le secteur secondaire concerne 20% de notre économie. Et dans ces 20% il faut intégrer le fait que la grande majorité ne peut pas être remplacé par des robots. Par exemple Le BTP est inclus dans ces 20%, et je vois mal comment un robots va remplacer un homme sur un chantier !

Donc dans tout les cas on parle de moins de 20% de notre économie qui as déjà plus énormément d'industrie ! Et celles qui sont encore là sont déjà bien robotisé en france !

pierre92130 a écrit :
Ce qui est le pire, je pense, c'est l'aveuglement dont font preuve les conservateurs réactionnaires : pour eux il faut travailler plus, supprimer non seulement les 35 heures mais aller bien au de la en supprimant toute limite au temps de travail !
C'est un discours suicidaire et irresponsable



C'est déjà le cas pour les cadres, il ne sont pas payé a l'heure mais pour une fonction, je suis pas pour généraliser ça a toute la société mais faut bien considérer que c'est un système qui existe et qui ne semble pas traumatiser ce qui en sont sujet ! Donc le coté "suicidaire et irresponsable" me semble de trop


modragor a écrit :@thorgal et @pierre92130

On parle de l'industrie là ! En France le secteur secondaire concerne 20% de notre économie. Et dans ces 20% il faut intégrer le fait que la grande majorité ne peut pas être remplacé par des robots. Par exemple Le BTP est inclus dans ces 20%, et je vois mal comment un robots va remplacer un homme sur un chantier !

Donc dans tout les cas on parle de moins de 20% de notre économie qui as déjà plus énormément d'industrie ! Et celles qui sont encore là sont déjà bien robotisé en france !

pierre92130 a écrit :
Ce qui est le pire, je pense, c'est l'aveuglement dont font preuve les conservateurs réactionnaires : pour eux il faut travailler plus, supprimer non seulement les 35 heures mais aller bien au de la en supprimant toute limite au temps de travail !
C'est un discours suicidaire et irresponsable



C'est déjà le cas pour les cadres, il ne sont pas payé a l'heure mais pour une fonction, je suis pas pour généraliser ça a toute la société mais faut bien considérer que c'est un système qui existe et qui ne semble pas traumatiser ce qui en sont sujet ! Donc le coté "suicidaire et irresponsable" me semble de trop


Suicidaire et irresponsable qualifie pour moi le fait d'ignorer délibérément la réalité de notre monde : épuisement des ressources naturelle, réchauffement climatique, surpopulation. Le libéralisme est un veritable suicide, et il faut être particulièrement irresponsable pour ne pas le voir...


Pierre92130
Jeune Tourteau de Mac4Ever
 
Message(s) : 15
Inscription : 14/03/07, 16:35

Suivant

Retour vers Discussions générales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

Conseils d'achat

  • Macintosh

  • iPhone, iPad & iPod

iMac 27" 5k Indicateur rouge Informations 10/2015 2099 € L'iMac Retina a été mis à jour le 13 octobre 2015 avec une architecture Skylake, et de nouvelles cartes graphiques. En revancge, Apple n'a pas intégré de post USB C ou de prise Thunderbolt 3. La mise à jour est attendue courant 2017, donc mieux vaut attendre !
iMac 21,5" 4k Indicateur rouge Informations 10/2015 1699 € L'iMac Retina 21,5" a été mis à jour le 13 octobre 2015 avec une architecture Broadwell, mais perd sa carte graphique dédiée. Apple n'a pas non plus intégré de post USB C ou de prise Thunderbolt 3. La mise à jour est attendue courant 2017, donc mieux vaut attendre !
iMac Indicateur rouge Informations 10/2015 1249 € L'iMac 21,5" (non Retina) a été mis à jour le 13 octobre 2015 avec une architecture Broadwell. La mise à jour -si elle a lieu- devrait avoir lieu fin 2016.
Mac Mini Indicateur rouge Informations 10/2014 549 € Le Mac mini a été mis à jour fin 2014, avec quelques améliorations notables, comme Thunderbolt 2, WiFi ac. Son prix a également fortement baissé, mais au prix d'un boiter moins évolutif (RAM soudée) et d'absence de quadri-coeur. Une renouvellement pour la rentrée (voire fin 2016) est probable, même si Apple n'a pas l'habitude de mettre à jour cette machine très souvent. Regardez aussi du côté du Refurb, où l'on trouve régulièrement des modèles à partir de 459€ !
Mac Pro Indicateur rouge Informations 10/2013 3339 € Les rumeurs évoquent maintenant un nouveau Mac Pro courant 2017, avec 10 ports USB (USB C et Thunderbolt 3 ?). Dans tous les cas, surtout n'achetez pas les modèles actuels datant de 2013 et désormais assez dépassés.
MBP Retina 13" Indicateur vert Informations 10/2016 1699 € Les MacBook Pro Retina 13" ont été mis à jour le 27 octobre 2016 mais attention ! Il y a deux modèles différents ! L'entrée de gamme n'a pas de TouchBar et seulement 2 ports Thunderbolt 3, contrairement à la seconde version, mieux équipée (mais plus chère). Il s'agit des machines les plus puissantes et des mieux équipées des portables 13" de la Pomme, mais attention à la connectique, qui nécessitera de nombreux adaptateurs ! Notez qu'Apple conserve "l'ancien" modèle au catalogue, avec son ancienne connectique et un prix inchangé.
MBP Retina 15" Indicateur vert Informations 10/2016 2699 € Les MacBook Pro Retina 15" ont été mis à jour le 27 octobre 2016, avec une "TouchBar" tactile et 4 ports Thunderbolt 3. Il s'agit des machines les plus puissantes et des mieux équipées des portables de la Pomme, mais attention à la connectique, qui nécessitera de nombreux adaptateurs ! Notez qu'Apple conserve l'ancien modèle au catalogue.
MacBook Air Indicateur orange Informations 03/2015 1099 € Le MacBook Air a été mis à jour en mars 2015, et semble désormais abandonné par Apple. Si vous avez besoin de ce modèle, jetez un œil sur le Refurb avant de vous décider. Notez qu'Apple a fait disparaitre la version 11" depuis octobre 2016, mais on trouve encore ce modèle sur le Refurb.
MacBook Indicateur orange Informations 04/2016 1449 € Le MacBook Retina 12" a été mis à jour le 20 avril 2016, avec très peu de nouveautés : un CPU qui stagne, une nouvelle couleur rose et un SSD 3x plus rapide. Avant de craquer, lisez bien notre test complet ! Notez que le Refurb propose le modèle de l'an dernier avec de belles réductions. Enfin, il est probable qu'il soit renouvelé autour d'avril 2017... même si aucune rumeur n'a vu le jour pour l'instant.
Apple TV 2015 Indicateur orange Informations 10/2015 199 € L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et commence à dater un peu : pas de 4k, des performances réseaux moyenne et un prix encore élevé. La rumeur évoque une évolution courant 2017, avec la 4k et le HDR. Le boitier reste malgré tout une bonne affaire... si vous la prenez sur le Refurb !
À découvrir sur Mac4Ever
b 1  b 2 
app
A propos | Mentions légales | Contacts | Emploi | RSS | Apps